Remuage et dégorgement

Une fois le vieillissement terminé, il est temps d’extraire le dépôt de lies de la bouteille avant sa commercialisation, c’est le dégorgement.

Dépôt de levure dans le col de la bouteille

Pour cela, dans un premier temps, on effectue le remuage. Les bouteilles sont tournées plusieurs fois par jour en un mouvement pendulaire, pour conduire lentement tout le dépôt dans le col de la bouteille.

Pupitre en bois

Dans les premières années de notre maison, nous effectuions ce remuage à la main en utilisant des pupitres en bois. Désormais, la quantité de bouteilles produites nous fait recourir à un remueur automatique. Celui-ci remue 500 bouteilles d’un seul coup, par des mouvements qui sont les mêmes pour toutes les bouteilles. Ce système est donc plus rapide et plus régulier que le précédent.

Remueur automatique

Une fois les bouteilles remuées, le dégorgement peut avoir lieu. Nous utilisons une machine qui reproduit mécaniquement le geste ancestral du dégorgement dit « à la volée ». La bouteille est positionnée dans la machine, qui va la relever progressivement et la décapsuler au moment précis où la bulle d’air arrive au niveau du dépôt. Celui-ci est expulsé par la pression dans la bouteille.

Puis le champagne est dosé par la machine, c’est-à-dire que nous ajoutons une liqueur « maison » pour déterminer la nature du champagne : brut, extra brut, sec, demi-sec, doux…

La bouteille est ensuite bouchée et muselée avant de retourner dans nos caves pendant 3 mois minimum pour que la liqueur se marie harmonieusement avec le vin.

Bouchons

Muselets

Les bouteilles sont désormais prêtes à être vendues ! Pour cela, nous les habillons : coiffes, collerettes, étiquettes et contre étiquettes. Elles sont ensuite conditionnées en cartons de 6 bouteilles et expédiées.

Ainsi, au sein de notre domaine, 2 années et demi au minimum s’écoulent entre la récolte et la vente du produit final, ce qui confère à nos cuvées une qualité et un style unique.